Fête Souterraine #2 : ARLT + ORSO JESENSKA + SILVAIN VANOT
Posté par L'Excelsior le 19 juillet 2015 – 10 h 00 min

 

Billetterie en ligne

En partenariat avec Almost Musique

Fête Souterraine #2

« La Souterraine est la vitrine de l’activité pop underground en France et en francophonie. C’est une collection de compilations d’artistes souterrains, peu médiatisés et enthousiasmants, disponible en libre accès sur la plateforme www.souterraine.biz.   Les fêtes souterraines sont des soirées qui œuvrent au décloisonnement des chapelles underground en France, en toute décontraction.

Affiche_Souterraine_33

 

Silvain Vanot

Chanson

silvain vanot

Voila vingt ans, le premier album de Silvain Vanot, avec son seul nom pour titre, dessinait une nouvelle chanson hexagonale entre folk et guitares saturées, poésie courtoise et capillarité du quotidien. Plusieurs efforts ont suivi qui l’ont mis dans le sillage de contemporains comme Dominique A et Miossec, avant de l’installer dans ce que certains journalistes bien inspirés ont appelé « la marge de la marge ». Il faut croire qu’il s’y trouve bien, puisqu’il y reste, toutes fenêtres ouvertes sur la musique : bandes originales de films, workshops, biographies de musiciens, conférences, expositions, et toujours et encore la chanson. Pas un sacerdoce, non, une histoire d’amour. Ni plus, ni moins.

Album : à paraître en 2016

Orso Jesenska

Chanson

Orso-NEAL-@Raphaël Neal

Orso Jesenska, a sorti en mars dernier, Effacer la mer son deuxième album. Il y est question du vent, celui qui emporte et celui qui caresse, de fantômes, de désespoir mais aussi de joies, de résistance et d’un désir sans cesse renouvelé. Il est accompagné ici de Mocke (Holden, Arlt, Midget !…) à la guitare. Il s’agit de saisir la beauté tremblante des choses, effacer la mer donc, celle qui sépare et engloutit.

 « Effacer la mer » (Label 3h50 / 2012)

http://orsojesenska.bandcamp.com/

ARLT

Chanson française hérétique Arlt(c)SaskiaGruyaert

Allonnes, pas question de ne pas s’y arrêter pour la tournée qui accompagne la sortie de leur quatrième album, « Deableries ». C’est sans doute le disque de Arlt le plus abouti. C’est aussi à la fois le plus doux et le plus siphonné. On y trouve un peu de tout, du très ancien et du très neuf, du sentiment à la pelle, des questions théoriques saugrenues, de la poésie cannibale, du chamanisme nain, des ritournelles, du conte, des bruits bizarres, de l’humour noir et rose, du psychédélisme en guenilles cousues d’or, des sensations, des sensations, des sensations.

 Vous les verrez ici en quartet :

Eloïse Decazes : chant, concertina / Sing Sing : chant, guitare / Mocke : guitare électrique / Thomas Bonvalet: banjo, basses, concertina, flûtes, guitares, orgue à bouche, percussions, piano

Image de prévisualisation YouTube

0001

« Deableries » (Almost Music / 2015)

www.arltmusic.com/

Rubrique  

Ajoutez votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster, enregistrez-vous.