En écoute : EGYPTIAN HIP HOP « Some Reptiles Developed Wings » (Moshi Moshi / 2010)
Posté par L'Excelsior le 4 octobre 2010 – 20 h 25 min

somereptiles Lundi 4 octobre 2010

Certains serpents développèrent des ailes.

EGYPTIAN HIP HOP pose à nouveau la question des effets dévastateurs de la hype, de la spéculation musicale et du lachage prématuré de superlatifs. Un maxi-single encore tout chaud et voila les 4 anglais déjà épinglés comme la future ex-nouvelle sensation de Madchester, avant même qu’ils n aient soufflé leurs 18 bougies. Avec à la clé une programmation aux Transmusicales en déc 2010. Mais n’est-ce pas que du vent / flan ?

Heureusement, la pop est une maîtresse insatiable susceptible de nous faire rêver à chaque nouvel avatar, par la séduction de son éternelle jeunesse. Et comme d’habitude, on a envie d’y croire, envie de se sentir en train de découvrir Robert Smith ou Mark E Smith pour la première fois, de danser ivrement sur They came from the stars I saw them ou d’avoir la chance d’etre à un concert des Talking Heads.

Ce n’est pas du hip-hop égyptien, ce n’est ni Robert Smith, ni les Smiths, ce n’est pas les Happy Mondays, on aura surement oublié le groupe d’ici Noel, mais on a envie d’y croire quand même.

« I have time, to sit around //And waste the days, I could have had
I have only one regret //That I never, lived my life, at its best
I will take, your side // You can, provide
For me, in the long run // It, will be, all we thought it was »

(second couplet de Rad Litt)

EGYPTIAN HIP HOP // Wild Human Child from theartof agency on Vimeo.

Rubrique  

Ajoutez votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster, enregistrez-vous.