TOP 10 DES CONCERTS A ALLONNES EN 2010
Posté par L'Excelsior le 21 décembre 2010 – 11 h 49 min

Quels sont vos meilleurs souvenirs de concerts à Allonnes en 2010 ?

Pour Thomas Chateau, directeur de l’Excelsior :

del cielo10/ DEL CIELO « Faut pas lâcher ça » (Salle Jean Carmet, jeudi 21 oct 2010)
La salle est presque vide, l’ordinateur du groupe plante mystérieusement durant 20mn au début du concert, la voix de Liz Bastard déstabilise certains spectateurs, les programmations enregistrées de Gaël Desbois laissent insensibles d’autres. Pourtant, ce concert de Del Cielo me ramène à l’essentiel : « Faut pas lâcher ça ! »

future9/ FUTURE ISLANDS « Tin man » (Salle Jean Carmet le 7 oct 2010)
Un an après un premier concert à la Péniche, Alex de Tendresse et passion reprogramme les américains de Baltimore à Allonnes : accompagnés de deux musiciens statiques, le chanteur, sorte de Didier Bourdon au costume blanc ciselé au dessus des chevilles, fait de grandes embardées micro à la main et grimaces sur le visage.
Jean Carmet n’a jamais été aussi new wave ! Video

lo jo8/ DENIS PEAN (Salle Jean Carmet, le 23 septembre 2010)
En première partie de Django Project (programmé dans le cadre de l’année du Mali à Allonnes), Denis Péan captive encore une fois par sa musique du monde et ses récits des quatre coins de la planète. Trois mois plus tôt, nous l’avions emmené pour la Fête de la Musique à la maison d’arrêt de Coulaines pour un concert et une rencontre tout aussi riche en émotion et en regards sur le monde.

so so7/ SO SO MODERN (Péniche Excelsior, le 11 février 2010, Escale expérimentale #15).
A l’invitation de Teriaki, les néo-zélandais en mode trio présentent leur dernier album lors d’un set intense, « ludique » et « rétrofuturiste ». On voudrait crier à la terre entière : Foals est mort, vive So So Modern. Sauf que les SSM splitent six mois plus tard, laissant aux fans le regret de ne pas avoir profité davantage de leurs rares performances scéniques en Europe.

6/ FANTAZIO (Salle Jean Carmet le 15 jan 2010)
On croit déjà trop bien connaître Fantazio et ses improvisations musicales et textuelles, mais l’homme étonne et détonne toujours. Après une semaine de résidence à Allonnes, Fantaz’ est accompagné du réunionnais René Lacaille et de ses musiciens. Scène folle : au milieu du concert, il assemble des longs tubes de PVC pour atteindre l’oreille d’une spectatrice et lui murmurer une prose chamano-psychanalytique polylingue !

chapelier5/CHAPELIER FOU « Scandale » (Salle Jean Carmet le 25 mar 2010).
Devant le public statique venu voir Nosfell, Louis assemble discrètement violon, claviers, machines pour tricoter des ambiances tantôt rêveuses, tantôt presque dance-floor. Au premier rang, des personnes d’un institut médical spécialisé se mettent à danser et à s’amuser sur les airs les plus entrainants et les plus fous du Metzin, qui les aperçoit, sourit surpris et leur dédie la fin du concert.

fontaine4/ BRIGITTE FONTAINE « Prohibition » (Salle Jean Carmet le 27/05/2010).
A une salle pleine, chauffée à blanc par un programme de vidéos à la fois contestataires et drolatiques de Carole Roussopoulos (compagnonne de route de Brigitte Fontaine dans les 60s), Brigitte Fontaine offre un concert total et généreux, d’où ressort une énergie et une chaleur incroyable. Pléthore de chanson, variation de tenues, danse du crabe … et en même temps beaucoup d’attention et lien avec le public. Merci !

kap3/ ELECTRIC ELECTRIC « The left side » (Salle Jean Carmet le 23 octobre 2010 No-Data #1 de Tériaki)
Après une mise en fusion sonore par Kap Bambino, les chaudronniers de Tériaki amènent sur un plateau à roulettes le trio Electric Electric dont le dance rock hypnotique chamboule autant le public que les néons qui virevoltent au dessus d’eux. Comme pour Marvin en 2009, cette formule scénique laisse décidément trop de bons souvenirs. A quand Shellac ?

afr2/ ARNAUD FLEURENT-DIDIER « Je vais au cinéma » (Salle Jean Carmet 15 octobre 2010).
La belle écriture et l’art mélodique d’AFD prennent en live une ampleur et une puissance saisissante. Accompagné de Dorothé de Koon et Emmanuel Mario, il livre un concert intense et termine par une dédicace à son plus jeune fan découvert ce soir là : cet enfant connait ses chansons par coeur, ironie du sort pour un auteur qui s’interroge sur la reproduction !

montgomery1/ MONTGOMERY « Le ciel » (Salle Jean Carmet 16 décembre 2010 en coprod avec Tériaki).
Générique de fin du ciné-concert Mad Max : sur l’écran, le V8 kitté noir de Max accélère lentement, soudain une explosion en contrebas de la colline, et le groupe Montgomery fait exploser « Le Ciel », ritournelle rido-mogwaienne issue de leur dernier album.
Morceau incroyable, qu’on pourrait écouter presque indéfiniment. Video

Et aussi : Koonda Holaa & Steve Mc Kay, Arlt, French Cowboy, Drive In Static Motion, Les Elles, Jim Jones Revue, Découvertes Printemps de Bourges, Extra Life, L’Ocelle Mare, Bionicologists en sortie de résidence, Bertrand Belin, Piers Faccini, Bastien Lallemand, Las Ondas Marteles …

Rubrique  

Ajoutez votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster, enregistrez-vous.